Gård

La psyché comme écosystème

Gaard veut dire “ferme” en norvégien

Je suis une passionnée de la beauté sous toutes ses formes. L’incroyable multitude d’expressions de la beauté. La courbure du vol de la mouche qui se pose à côté de moi sur la table. L’éclat de rire profond qui permet en un instant de libérer toute la tension d’une émotion bloquée. Le chemin qu’une larme dessine sur la joue quand on est touché par une histoire. La transition entre nos humeurs, qui se dessine de la même manière que la transition entre les saisons, de la même manière que la transition entre les différentes parties du souffle - contraction/ expansion, à l’infini. La courbure du mouvement d’une main dans l’espace quand elle se tend pour aider quelqu’un, quand elle se tend pour dresser un plat, quand elle se tend pour offrir un cadeau. La façon dont le vent fait bouger une bâche sur un chantier un jour de grande bise. L’éclat dans l’œil de son interlocuteur quand là, oui, on s’est compris. Le silence entre chaque son, qui est ce qui permet à cette musique-là d’exister. Une poitrine qui se réouvre après avoir retrouvé confiance en soi suite à un long burn-out. Une poitrine qui se réouvre après avoir retrouvé le goût de la vie suite à un deuil. Une poitrine qui se réouvre après avoir retrouvé l’amour suite à une rupture douloureuse. La texture et la couleur d’une cicatrice, le branchement d’une ride et leur ressemblance aux nerfs d’une feuille. Le cri de joie d’une femme qui a dépassé ses peurs et fait son premier bain glacé.

La beauté de la danse entre notre ressenti, notre pensée et une situation, la fluidité de cette adaptabilité entre nous et le monde dans lequel on évolue.

Cette passion pour la beauté est à la base de ma fascination pour l’esprit humain, qui m’a amené à commencer la pratique de la méditation dès l’âge de 22 ans. J'ai été si impressionnée par cette exploration empirique de l’esprit qu’est la méditation orientale, que l’envie est née en moi de comprendre les liens qui se tisseraient avec l’approche occidentale expérimentale du psychisme. C’est ce qui m’a amené à mes études de psychologie, où j’ai découvert la beauté de la pensée systémique selon l’école de Palo Alto, où je suis tombée amoureuse des écrits de Gregory Bateson et son “écologie de l’esprit”. Je voyais en cette approche le versant occidental d‘une pensée écologique, interactionnelle, organique, circulaire similaire à l’approche orientale.

Cette passion pour la beauté est à la base de ma fascination pour l’esprit humain
Cette passion pour la beauté est à la base de ma fascination pour l’esprit humain

Tout au long de mes études et mes recherches académiques (où j'ai étudié l’effet de la méditation sur le comportement socialement responsable en leadership), j'ai continué en parallèle l’étude intérieure de l’esprit humain par la méditation et de nombreuses retraites. L’envie devenait grandissante de pouvoir appliquer sur le terrain ce que j’avais appris par ces deux champs d’études (intellectuel et intérieur). Je me suis formée en approche systémique selon l’école de Palo Alto et aujourd’hui cela fait 10 ans que j’interviens auprès de personnes en souffrance pour qu’on débloque ensemble ce qui leur pose problème. J’enseigne depuis 6 ans la méditation et je suis également formée en Yoga Nidra et Shakti Yoga.

La beauté avec laquelle la psyché absorbe et digère des informations et les transforme en pensées, en mots, en actions
La beauté avec laquelle la psyché absorbe et digère des informations et les transforme en pensées, en mots, en actions

Quelle est mon approche à la thérapie ?

Plus sur la méthode